Espace Aiglon Indigo

 

Grâce au partenariat de l’entreprise Aiglon Indigo, la plus importante pépinière de plantes et semences indigènes du nord-est de l’Amérique du Nord, un projet d’avant-garde vient d’être implanté. Cet aménagement a permis de revitaliser le secteur de la chute, un des tous premiers aménagements réalisés par M. Milan Havlin au Jardin à la fin des années 80. Aiglon Indigo a proposé une alternative à l’aménagement paysager conventionnel avec une approche plus résiliente de plantation qui met en place des communautés végétales composées de plantes indigènes du Québec. Cette approche, à la fine pointe des plus récents développements horticoles et du design, permet une utilisation optimale des végétaux tout en faisant appel à leurs caractéristiques ornementales afin de favoriser un effet visuel dynamique. Tout au long de la saison l’équipe du Jardin et celle d’Aiglon Indigo ont travaillé à réaliser ce projet.

Outre leur résistance naturelle et leur portée écologique, les plantes indigènes évoquent les spécificités de notre climat et de nos paysages et permettent des créer des jardins et des lieux empreints d’un cachet local dont la valeur dépasse l’aspect ornemental et permet aux visiteurs d’éprouver souvenirs et attachement. L’Espace Aiglon Indigo permettra de faire connaitre davantage d’espèces indigènes dans un cadre novateur au sein duquel les végétaux sont assemblés en tant que communautés végétales agencées en strates fonctionnelles. Ces strates permettent une occupation complète du sol, un effet de saisonnalité accentué et contribuent à structurer l’aménagement. La méthode de conception préconisée est adaptée des travaux de l’architecte paysagiste américain Thomas Rainer développé conjointement avec l’horticultrice Claudia West et ayant fait l’objet de l’ouvrage «Planting in a Post-Wild World».

 

© https://awaytogarden.com/planting-in-a-post-wild-world-with-thomas-rainer/